Le calvaire de Salma Hayek, harcelée par « le monstre » Harvey Weinstein

L'actrice confie avoir été harcelée à de nombreuses reprises par le producteur désormais honni d'Hollywood, lors du tournage du film "Frida".

Salma Hayek vient ajouter son nom à la longue liste des victimes présumés d'Harvey Weinstein, accusé par de très nombreuses femmes, célèbres ou anonymes, de viols ou de harcèlement sexuel. Dans le New York Times, l'actrice a livré un témoignage glaçant sur sa relation avec le producteur, qui avait un temps entamé une cure de désintoxication sexuelle.

"Harvey Weinstein était un cinéphile passionné, un preneur de risques, un protecteur du talent dans le cinéma, un père aimant et un monstre. Pendant des années, il était mon monstre", rapporte en préambule la star mexicano-libano-américaine.

Expliquant qu'au début de sa carrière, "travailler avec Harvey" a été "la chance de sa vie", Salma Hayek précise : "Il avait parié sur moi. Il m’avait dit oui. Je ne savais pas que ce serait à mon tour de dire non".

"Non pour du sexe oral. Non. Non. Non"

"Non pour lui ouvrir la porte à toutes les heures de la nuit […] Non pour prendre une douche avec lui. Non pour le laisser me regarder prendre une douche. Non pour le laisser me faire un massage. Non pour laisser un de ses amis, nu, me faire un massage. Non pour du sexe oral. Non. Non. Non", détaille l'épouse de François-Henri Pinault.

L'actrice y décrit un Harvey Weinstein grand manipulateur, arrivant à mêlé douceur et agressivité pour mieux contrôler ses victimes. "Je vais te tuer. Ne pense pas que je ne peux pas", l'aurait menacée le producteur alors qu'elle refusait ses avances.

Un harcèlement qui se concentre principalement sur la production du film "Frida", dans lequel l'actrice a tenu le premier rôle. Le long-métrage, sorti en 2002, était produit par le studio Miramax, fondé et dirigé par Harvey Weinstein et son frère, Bob. Alors que Salma Hayek refusait de coucher avec Harvey Weinstein, ce dernier lui aurait dit qu'il n'hésiterait pas à la remplacer par une autre actrice si elle persistait dans son refus. 

Le producteur aurait finalement imposé à l'actrice une scène de sexe avec une autre comédienne. Présente dans le film, cette séquence a été un véritable calvaire pour Salma Hayek, qui explique avoir cédé à la demande d'Harvey Weinstein car elle savait que si elle s'opposait à ce caprice, le producteur refuserait de maintenir le film.

Harvey Weinstein dément

De son côté, Harvey Weinstein a démenti ces nouvelles accusations via la voix de son porte-parole : "Toutes les allégations sexuelles décrites par Salma ne sont pas exactes et d’autres qui ont été témoins de ces événements ont un souvenir différent de qui s’est passé".

Rubriques

People