Bilal Hassani porte plainte pour homophobie

Bilal Hassani, nouveau porte-drapeau de la France à l'Eurovision, a porté plainte ce mardi pour homophobie, a fait savoir son avocat. Depuis dimanche et l'annonce de sa sélection, le jeune homme fait face à une déferlante de messages haineux sur les réseaux sociaux. 

Les auteurs de ces propos « inadmissibles » encourent « jusqu'à 6 ans d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende », a tenu à rappeler l'avocat de Bilal Hassani, victime d'une campagne de haine homophobe sur les réseaux sociaux.

Ce mardi 29 janvier, le chanteur de 19 ans a porté plainte contre X pour "injures, provocation à la haine et à la violence et menaces homophobes", a fait savoir Me Étienne Deshoulières. Une démarche soutenue par les associations Mousse, Stop Homophobie et Urgence Homophobie, qui vient répondre aux très nombreuses insultes et menaces reçues par l'artiste, connu pour emprunter au vestiaire féminin de nombreux attributs, tout en s'affirmant comme un homme. 

Bilal Hassani, qui assume un look composé de perruques féminines, de maquillage et de rouge à lèvres, reçoit « des milliers de tweets depuis qu'il est pressenti pour représenter la France à l'Eurovision », dénonce son avocat. Depuis dimanche et sa sélection grâce à la chanson "Roi", le jeune homme fait face à une véritable déferlante de propos haineux tenus en ligne. 

« L’objectif de (la plainte) de Bilal Hassani, c’est de dire qu’on ne peut plus insulter, menacer, appeler au meurtre sur Internet sans que les associations de lutte contre l’homophobie réagissent, a détaillé son avocat. Il faut que les personnes qui se croient protégées par l’anonymat derrière leur ordinateur soient inquiétées ».

Rubriques

People