L'ancien leader de Noir Désir, condamné pour avoir tué sa compagne Marie Trintignant, était à l'affiche d'une dizaine de festivals cet été.

Face aux importantes polémiques déclenchées par sa participation annoncée par plusieurs organisateurs de festivals de musique estivaux, le chanteur Betrand Cantat a finalement choisi d'annuler sa venue. Une annonce qu'il a lui-même faite à l'AFP en expliquant vouloir ainsi "mettre fin à toutes les polémiques". L'ancien leader de Noir Désir, condamné pour avoir tué sa compagne Marie Trintignant en la frappant, devait se produire lors d'une dizaine de dates cet été. 

Lundi 12 mars, une pétition demandant l'annulation d'un concert de Bertrand Cantat au festival Papillons, qui a lieu dans la Manche, avait été signée par plus de 74.000 personnes en quelques semaines seulement. Le texte, publié sur la plateforme Change.org, explique notamment : "En mettant en lumière Bertrand Cantat, vous banalisez les violences faites aux femmes et vous les cautionnez".

Sur Facebook ce lundi soir, Bertrand Cantat est revenu sur sa condamnation en 2004 à 8 ans de prison pour avoir tué la comédienne Marie Trintignant en 2003. « Il est des trous noirs dans le tissu de la vie qui ne se comblent pas. Je n’ai cependant jamais cherché à me dérober aux conséquences et donc à la justice. (...) J’ai payé la dette à laquelle la justice m’a condamné. J’ai purgé ma peine. Je n’ai pas bénéficié de privilèges. Je souhaite aujourd’hui, au même titre que n’importe quel citoyen, le droit à la réinsertion. Le droit d’exercer mon métier, le droit pour mes proches de vivre en France sans subir de pression ou de calomnie. Le droit pour le public de se rendre à mes concerts et d’écouter ma musique. »
 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !