Une ancienne avocate veut relancer l'enquête sur le suicide de l'ex-femme de Bertrand Cantat, Kristina Rády.

Alors que l'ancien leader de Noir Désir effectue sa tournée dans un climat particulièrement tendu, qui l'a poussé à renoncer à plusieurs dates estivales prévues lors de festivals de musique, de nouveaux éléments pourraient bien relancer l'enquête sur le suicide de son ex-épouse, qui s'était pendue en 2010. 

Kristina Rady, retrouvée pendue en 2010

D'après le Journal du Dimanche (JDD), une ancienne avocate, présidente de l'association Femme et Libre, veut relancer l'enquête sur le suicide de Kristina Rady, retrouvée pendue dans le domicile familial il y a près de 8 ans. "Une nouvelle saisine auprès du procureur de la République de Bordeaux pourrait relancer l'enquête sur les circonstances du suicide de son ex-femme", explique le JDD.

Le média a eu accès à un courrier en date du 18 janvier dernier, dans lequel l'ex-avocate Yael Mellul transmet au parquet de nouveaux éléments "permettant d'établir les violences exercées par Bertrand Cantat sur Kristina Rady", suite à la plainte que l'ancienne avocate avait déposée le 3 avril 2014 pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner". 

Afin d'effectuer cette demande, la présidente de l'association Femme et Libre s'appuie sur "des messages échangés avec la femme d'un des anciens membres du groupe de Noir Désir". 

"Bertrand ne peut être tenu responsable du suicide de Kristina"

Pour leur part, les parents de Kristina Rady se disent "très choqués" de cette requête. "Ils le répètent: Bertrand ne peut être tenu responsable du suicide de Kristina", a fait savoir leur avocat, Me Tibor-Louis Leh.

Pour l'instant, le parquet n'a engagé aucune audition ni aucun acte dans cette affaire, qui a déjà fait l'objet de deux enquêtes.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !