André Rieu, accusé d'avoir fait travailler illégalement des enfants, n'aura finalement pas à payer sa lourde amende

Après avoir été sommé de payer son amende de 116 000 euros, le violoniste André Rieu n'aura finalement pas à s'acquitter de sa condamnation.

Le violoniste avait fait venir sur scène un groupe d'enfants musiciens lors de ses concerts à Maastricht en 2015. Cependant, les concerts durant jusqu'à minuit, il avait été condamné à 116 000 euros d'amende pour avoir fait travailler de nuit des enfants alors que la loi stipule qu'ils ne peuvent travailler au-delà de 23 heures. Cependant, André Rieu a décidé de contester la décision du tribunal. Et le tribunal des Pays-Bas s'occupant de cette affaire à décidé de lui donner raison, jugeant que "l'amende était insuffisamment fondée". 

Impossible de prouver sa culpabilité

En effet, le violoniste avait été jugé en partant du postulat que c'était lui qui employait les enfants, ce qu'il a rapidement démenti, expliquant qu'il était impossible de prouver qu'il était l'employeur des enfants. "Les enfants étaient sur scène pendant quelques minutes, mais ils ne faisaient que saluer la foule à la fin du concert ", a expliqué l'avocate d'André Rieu. Un autre musicien, Gheorghe Zamfir, participait aussi à la représentation musicale lors de ces concerts et jouait également avec les enfants. Tous ces arguments ont joué en la faveur du violoniste français puisqu'il a finalement été relaxé et ne devra pas payer cette lourde amende.

Rubriques

People