Alec Baldwin condamné à "gérer sa colère"

L'acteur, interpellé pour avoir frappé un automobiliste qui ne voulait pas lui céder une place de stationnement, a été condamné à suivre une formation pour "gérer sa colère"...

Ce mercredi 23 janvier, Alec Baldwin a plaidé coupable de harcèlement et accepté d'assister à une formation censée lui apprendre à "gérer sa colère". Une sanction qui fait suite à son interpalltion pour avoir frappé un automobiliste qui lui disputait une place de stationnement. 

Le comédien new-yorkais, entre autres populaire pour ses imitations de Donald Trump dans le Saturday Night Live, a vu sa condamnation prononcée lors d'une audience au tribunal de Manhattan, dont il est ressorti libre. Il est contraint, d'ici sa prochaine comparution le 27 mars prochain, de suivre une "brève formation pour gérer sa colère", a fait savoir le procureur de Manhattan. 

Alec Baldwin, 60 ans, est également connu dans le milieu du cinéma pour sa personnalité irascible. À la sortie du tribunal, il n'a fait aucune déclaration. L'acteur avait été arrêté en novembre dernier après s'en être physiquement pris à un homme qui venait de garer son véhicule sur une place de parking qu'un ami était en train de lui garder. 

D'abord inculpé pour harcèlement et agression, Alec Baldwin a négocié avec le procureur pour finalement plaider coupable de harcèlement, accusation la moins grave. 

Rubriques

People