L'actrice soutient que Ben Affleck était au courant de la situation, et l'accuse de mentir.

Après les révélations du New York Times qui ont fait l'effet d'une bombe jeudi dernier, le magazine The New Yorker a publié mardi un article contenant de nombreux témoignages d'actrices accusant Harvey Weinstein d'agressions sexuelles : Asia Argento, Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie, mais aussi les Françaises Judith Godrèche et Emma de Caunes ont se sont confiées.

Il est également apparu que plusieurs acteurs connaissaient cette facette de Harvey Weinstein, à commencer par Brad Pitt et Matt Damon. Suite à un incident impliquant Gwyneth Paltrow, sa compagne de l'époque, Brad Pitt a demandé à Harvey Weinstein de ne plus jamais avoir ce genre de comportements à son égard, a-t-il lui-même expliqué au Times. Matt Damon a quant à lui été accusé par The Wrap d'avoir cherché à couvrir l'affaire, une version qu'il a fermement démentie ce mardi.

"J'ai fait cinq ou six films avec Harvey. Je n'ai jamais assisté à ça. De nombreux acteurs prennent la parole pour dire que tout le monde savait, mais ce n'est pas vrai. Ce genre de prédateur agit derrière des portes closes, hors de vue", a déclaré l'acteur.

"Tu mens", accuse Rose McGowan

Mardi 10 octobre, c'est le comédien et réalisateur Ben Affleck qui a réagi sur les réseaux sociaux. "Je suis triste et furieux qu'un homme avec qui j'ai travaillé ait utilisé son statut pour intimider, harceler et manipuler des femmes pendant des décennies. Les nouveaux récits d'agressions ce matin me rendent malade", a entre autres déclaré l'interprète de Batman.

Mais d'après l'actrice Rose McGowan, l'une des premières à avoir dénoncé le comportement de Harvey Weinstein, cette publication est un mensonge. "Tu m'as dit, en me regardant dans les yeux après une conférence que j'ai été forcée de faire après l'agression: 'NON DE DIEU, JE LUI AI DIT D'ARRÊTER DE FAIRE ÇA'. Tu mens", a accusé l'actrice sur Twitter après une précédente publication se résumant à un simple "Ben Affleck fuck off".

Jessica Chastain : "on entendait des histoires partout"

Une version qui va dans le sens de celle de Jessica Chastain, expliquant que le comportement de Weinstein n'était un secret pour personne. "J'ai été prévenue dès le début. On entendait des histoires partout. Dire le contraire c'est créer un environnement favorable à ce que cela se reproduise", a-t-elle soutenue sur Twitter.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !