Ce lundi matin, le candidat de Koh-Lanta accusé par une participante d'agression sexuelle a été interpellé puis placé en garde à vue dès son retour en France. L'accusé, qui a nié les faits, a été remis en liberté dans la soirée. 

Eddy Guyot, accusé par Candice Renard d'agression sexuelle en marge du tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta, a été placé en garde à vue dès sa descente d'avion à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, ce lundi 14 mai. Après avoir été auditionné par les forces de l'ordre pendant plus de 4 heures, l'accusé est ressorti libre.

La version de l'accusé confirmée par 5 autres participants, présents dans la hutte de la candidate

Eddy Guyot, qui nie formellement les faits, peut compter sur le témoignage de cinq autres participants à Koh-Lanta, qui ont confirmé sa version. "Sa version des faits est parfaitement conforme avec celle des cinq autres personnes qui étaient dans la hutte avec la plaignante", a expliqué son avocat Me Jérémie Assous, précisant : "aucun motif ne permettait de maintenir mon client en garde à vue".

Candice Renard déterminée à aller jusqu'au bout

De son côté, l'avocat de Candice Renard, Me Léon del Forno, a déclaré que sa cliente ne commenterait pas publiquement les faits dont elle a été victime et reste déterminée à mener sa plainte jusqu'au bout, sans céder aux intimidations ni toute autre forme de pression. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !