Accusé de viol sur mineurs, Pascal Cardonna a livré ses intentions suicidaires sur le plateau de Quotidien, présenté par Yann Barthès.

Dans la tourmente depuis ses accusations pour viol sur mineurs, Pascale Cardonna -alias Babybel- évoque sa profonde détresse.

« Twitter est devenu un tribunal public »

Suite aux révélations qui ont abouti aux deux plaintes de Annoir S. et Jason F, Pascal Cardonna a été complètement déprimé par ces attaques dont il est victime depuis trois semaines, en particulier sur les réseaux sociaux : « tout le monde a apporté son jugement, Twitter est devenu un tribunal public où des gens sans aucune légitimité se sont exprimés, c'était un cauchemar ». 

« J'ai voulu me suicider. Trois fois »

Devant les caméras de Quotidien, il fait part de sa profonde détresse depuis les évènements. Il avoue même avoir songé à mettre fin à ses jours : « j'ai voulu me suicider. Trois fois. Non pas que j'avais quelque chose à me reprocher, mais c'est tellement injuste, c'est tellement dur à vivre ».

Pourtant, les deux plaignants Annoir S. et Jason F ont annoncé leur intention de se rétracter et de retirer leurs plaintes respectives. Annoir a déclaré : « Tu n'as pas mérité tout ce qui t'arrive. Je fais en sorte de te laver de tout dans les médias et sur Twitter ».

« Pascal Cardonna est essoré par toute cette affaire »

L'avocat de Pascal Cardonna, Christophe Dubourd, avait souligné l’état de désespoir de son client : « Pascal Cardonna est essoré par toute cette affaire, maintenant il va pouvoir sécher. Mais le mal est fait », commente-t-il.

C’est maintenant à un nouveau protagoniste d’entrer en scène dans cette affaire: le paparazzi Jean-Claude Elfassi. Annoir explique avoir été manipulé cet homme : « il avait une dent contre Jeremstar et il voulait se venger », soutient-il. Cette histoire, qui a déjà fait beaucoup souffrir, n’est apparemment pas près d’être terminée.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !