La nouvelle réglementation est entrée en vigueur le 1er janvier dernier. Cet entrepreneur l'a appris à ses dépens.

A régler trop vite vos contraventions, vous pourriez le regretter. Cet entrepreneur de Messein en Meurthe-et-Moselle ne décolère pas d'avoir vu son amende multipliée par 10.

Fin août, l'homme avait pris sa moto pour un déplacement professionnel. Roulant trop vite, il se fait flasher et reçoit une amende de 45 euros quelques jours après. Pour ne pas oublier, il paie immédiatement via Internet. Une erreur. Car la moto était en réalité un véhicule de société et une nouvelle réglementation impose à un chef d'entreprise de dénoncer le salarié qui conduisait avant de payer l'amende.

N'ayant pas respecté la procédure, il apprend avec surprise que son nouveau PV pour "non-dénonciation" s'élève cette fois à 450 euros, explique l'Est Républicain. D'après le journal régional, de nombreux chefs d'entreprise se seraient d'ailleurs piéger, dénonçant un manque de clarté des autorités. 

Un député, Guillaume Garot, a d'ailleurs interpellé le ministre de l'Intérieur sur cette question il y a quelques jours. La prochaine fois, l'entrepreneur prendra sûrement le temps de la réflexion avant de payer son amende.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !