Nordahl Lelandais a reconnu avoir porté "quatre ou cinq" coups à Maëlys, la nuit de son meurtre. 

Trois jours avant la reconstitution de la nuit du meurtre de la petite Maëlys, survenu en août 2017 à Pont-de-Beauvoisin (Isère), Nordahl Lelandais a fait de nouvelles révélations aux juges d'instruction. Le meurtrier de la fillette de 9 ans a notamment changé une nouvelle fois sa version des faits, reconnaissant avoir porté "quatre ou cinq coups" à l'enfant. Sa mort ne serait donc pas "un accident", comme il l'avait précédemment soutenu devant les juges, les 14 février dernier. 

Lors de la reconstitution de la nuit du meurtre de Maëlys, dans la nuit du 24 au 25 septembre, l'ancien militaire a conduit les enquêteurs à l'endroit où il aurait asséné plusieurs coups à la petite Maëlys : une zone commerciale, située à 5 minutes en voiture de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin. Le meurtrier aurait frappé violemment l'enfant, qui se trouvait alors dans son véhicule. Il a mimé les gestes devant les témoins de la reconstitution, dont les parents de Maëlys. Le convoi s'est ensuite dirigé vers le massif de la Chartreuse, où Nordahl Lelandais s'est débarrassé du corps de l'enfant. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !