Plus d'un millier de sites historiques américains pourraient être submergés, selon une nouvelle étude.

Le réchauffement climatique risque de causer bien des dégâts aux États-Unis. Engendrée par la fonte des glaces, la montée du niveau des océans pourrait menacer d'ici la fin du siècle plus de 13.000 sites archéologiques, dont plus d'un millier inscrits au registre national des lieux historiques, selon une étude publiée ce mercredi. Les sites seraient submergés par une montée d'un mètre du niveau des océans.

La Statue de la Liberté et le Centre Spatial Kennedy concernés

Parmi ces sites historiques figure la mythique Statue de la Liberté, par ailleurs déjà citée dans un rapport en date de 2014 listant une trentaine de hauts lieux américains susceptibles d'être dévorés par les océans. Le Centre Spatial Kennedy est lui aussi mentionné dans cette sombre liste, ainsi que des vestiges indiens du sud-est des États-Unis, qui remontent à plus de 10.000 ans.

La montée des eaux menace également le centre historique d'Annapolis, dans le Maryland, et de Boston dans le Massachusetts, avertissent les chercheurs qui précisent qu'il y a des trésors archéologiques concernés sur toute la planète et pas seulement sur le sol américain.

Pour protéger le Centre Spatial Kennedy et plusieurs autres sites susceptibles de subir les ravages du réchauffement climatiques, la Nasa a déjà commencé à élaborer des plans.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !