Twitter dénoncé par Amnesty International !

La célèbre ONG vient de publier les résultats d'une étude mettant en évidence les failles de modération du réseau social à l'oiseau bleu.

L'ONG Amnesty International a récemment dévoilé les conclusions d'une étude portant sur le contenu de plus de 200 000 tweets adressés à des femmes noires, journalistes ou politiciennes depuis 2017 au Etats-Unis et au Royaume-Uni. Cette étude a été menée aux côtés de l'entreprise spécialisée dans la fabrication de logiciels d'intelligence artificielle Element AI et a mobilisé plus de 6500 volontaires.

Ces derniers ont été chargés de prendre connaissance des tweets envoyés à 778 femmes sur une période de douze mois. A partir de leurs conclusions et des calculs effectués par Element AI, il apparaît que 1,1 million de messages à caractères « problématique ou abusif » ont été adressés à ces femmes sur cette seule période, soit l'équivalent d'un tweet toutes les 30 secondes.

Milena Marin, responsable de la recherche chez Amnesty, s'est exprimée dans un communiqué pour expliquer que les résultats de cette étude ne font que confirmer les plaintes que de nombreuses femmes, et plus particulièrement les femmes de couleur, ont formulées à l'encontre du réseau social depuis bien longtemps. Amnesty International reproche donc à Twitter de ne pas assez sévir contre ces tweets injurieux qui contribuent à discriminer une partie de la population déjà en marge.

Rubriques

Injustices