« Violez les femmes » : Alain Finkielkraut choque

Après les propos controversés de Julie Graziani (“Si on est au Smic, faut peut-être pas divorcer !”) la semaine dernière, l’émission de débat sur LCI présentée par David Pujadas fait encore une fois polémique. Cette fois-ci, c’est l’écrivain Alain Finkielkraut qui a provoqué l’indignation sur les réseaux sociaux.

Ce mercredi 13 novembre, le thème de l’émission de David Pujadas était “Toutes les opinions sont-elles bonnes à dire ?”. Pour l’occasion, l’écrivain Alain Finkielkraut était opposé à la politique et militante féministe Caroline de Haas. Habitué à ce genre de débats houleux, Alain Finkielkraut a présenté son point de vue sur la question du “politiquement correct” en prenant l’exemple du viol : “Il y avait autrefois les viols, et maintenant, il y a la culture du viol. On parlait autrefois des viols, et par les viols, on dénonçait les passages à l’acte, la pénétration forcée. Aujourd’hui, il y a la culture du viol. On englobe dans la culture du viol les blagues salaces, les dragueurs lourds, les attouchements et jusqu’à la galanterie”. Des propos qui ont particulièrement énervé son interlocutrice qui a tenu à lui rappeler que 84 000 femmes étaient victimes de viol chaque année en France.

Quelques minutes plus tard, le ton est monté au moment où Caroline de Haas a rappelé les propos que l’écrivain avait tenu à propos de Roman Polanski et ses affaires de viol sur mineur. Estimant que son interlocutrice caricaturait ses propos et le faisait passer pour un défenseur du viol, ce dernier a vivement réagi et a déclaré ironiquement : “Voilà je dis aux hommes : ‘Violez les femmes !’ D’ailleurs, je viole la mienne tous les soirs”. Rapidement, les propos ont été sorti de leur contexte et ont été repris sur les réseaux et comme on pouvait l’attendre, les réseaux se sont instantanément enflammés.

Rubriques

Médias