Une pub trop "osée" ?

Le nouveau spot publicitaire de la marque de serviettes hygiéniques Nana en a fait réagir plus d’un depuis sa première diffusion. Le CSA a reçu plus de 400 plaintes et 1000 signalements à cause de sa publicité jugée “osée” et “irrespectueuse”.

Le sujet des périodes menstruelles est un sacré tabou dans la société française. C’est un sujet si tabou que les marques s’acharnent toujours à créer des publicités qui s’éloignent le plus possible de tout réalisme. L’exemple le plus marquant de ces pubs est le sang qui est remplacé par un liquide bleu afin de ne pas choquer les téléspectateurs. Dans un sketch de 2013, le youtubeur Cyprien confie qu’il croyait que les filles versaient du liquide bleu en secret lorsqu’il était enfant.

“À cause” de la dernière pub de la marque Nana nommée “Viva la Vulva”, le CSA est envahi de plaintes à cause du spot jugé trop osé et même dégradant pour l’intimité de la femme. Les internautes reprochent principalement à la marque d’avoir exposé du “sang” sur une serviette hygiénique et avoir détourné des objets du quotidien pour qu’ils ressemblent au sexe féminin. Cependant, le CSA affirme que les plaintes ne sont pas si considérables ce qui semble indiquer que peut être la société est prête à avancer sur le sujet.

Rubriques

Médias