Une journaliste frappée à un rond-point

Ce mardi après-midi, une journaliste de France 3 qui filmait un rond-point occupé par des gilets jaunes a été violemment frappée à la tempe. 

Une journaliste reporter d'images de France 3 Ile-de-France a été agressée alors qu'elle filmait sur un rond-point occupé par des gilets jaunes, à Limay, dans les Yvelines. Ce mardi, la direction régionale de la chaîne de télévision a dénoncé cette agression en expliquant que la journaliste avait été "frappée à la tempe alors qu'elle filmait." Cette dernière a dû être transportée aux urgences pour être examinée par un médecin. 

"La sécurité de nos journalistes, de nos salariés en général, est évidemment notre priorité absolue. Nous revendiquons le droit d’exercer librement notre métier dans le respect et la sécurité", a indiqué la direction régionale de la chaîne, tout en apportant son soutien à la journaliste, ains que toutes les équipes de reportage qui "exercent leur métier dans un contexte particulièrement tendu". 

Sur ce même rond-point, une altercation a éclaté plus tard dans la nuit entraînant l'hospitalisation d'un gilet jaune aux urgences. Le manifestant, âgé d'une trentaine d'années, se trouvait toujours à l'hôpital ce mercredi en fin de journée. 

Rubriques

Médias