Une candidate de TV Réalité violée

Une candidate de téléréalité, Carlota Prado, a été violée durant un tournage de l’émission qui s’intitulait « Gran Hermano Revolution » et a été forcée de regarder les images filmées par la production.

Un scandale bouleverse l’Espagne depuis quelques jours. L’affaire date de 2017 mais n’a été révélée par le média en ligne espagnol « El Confidencial » que depuis la semaine dernière.

Un soir, ivre, où elle avait perdue connaissance, un participant de l’émission a abusé d’elle. La production n’est intervenue que quelques minutes après l’acte par le biais du haut-parleur de la chambre. Bien que l’agresseur ait été viré de l’émission, la production a forcé la candidate à regarder cette scène traumatisante dont elle n’avait aucun souvenir. Abasourdie devant les caméras la victime pleure et implore la production de cesser la diffusion de ces images. Décomplexé de toute inconvenance, le média espagnol a sans vergogne révélé en exclusivité des extraits de la scène.

La victime n’a pas pu quitter l’émission et explique son choix : « Je suis revenue parce que je n’avais pas le courage de faire face à la réalité. Je ne voulais pas quitter cette maison isolée. Vous vivez dans un monde alternatif et vous êtes en quelque sorte protégé. C’était très difficile, mais j’ai pensé que cela serait moins difficile que de faire face à la réalité de l’extérieur. » La société de production a déposé plainte contre José Maria Lopez et Carlota Prado a également entamé des poursuites judiciaires.

Rubriques

Médias