Un négationniste en Une de Paris Match

Sur la photo choisie par Paris Match pour illustrer sa couverture, le gilet jaune n'est autre qu'un militant d'extrême droite connu pour ses positions négationniste. Paris Match affirme ne pas l'avoir reconnu. 

Ce jeudi, le magazine Paris Match a mis en Une de son numéro consacré à l'acte 3 des gilets jaunes et la manifestation parisienne de samedi dernier, un manifestant discutant avec un gendarme. Problème, ce gilet jaune n'est autre que l'auteur antisémite Hervé Ryssen. Une couverte que La Licra juge "consternante". 

"Les antisémites et les négationnistes jubilent grâce à la visibilité que vous leur offrez ainsi !", a déploré la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme, sur les réseaux sociaux.

Hervé Lalin, dit Ryssen, est un ancien membre du Front national condamné à plusieurs peines de prison pour des propos antisémites tenus sur les réseaux sociaux, sur son blog ou bien dans ses livres. 

Olivier Royant, directeur de la rédaction de Paris Match, s'est jusitifé en assurant par communiqué que "la photographie a été choisie comme emblématique de la journée violente du samedi 1er décembre" et qu'à aucun moment les membres de la rédaction n'ont reconnu Ryssen. "Les dizaines de photojournalistes engagés sur le terrain, en raison des conditions extrêmement difficiles, n’étaient pas en mesure de recueillir l’identité, moins encore les arrière-pensées des manifestants", explique-t-il. 

Rubriques

Médias