Twitter interdit les messages politiques

Ce mercredi 30 octobre, Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter a annoncé que le réseau social n’acceptera plus les publicités à caractère politique. Une décision qui prend le contre-pied de Facebook qui justifie cette publicité en faisant valoir la liberté d’expression.

“Nous pensons que la portée d’un message politique doit se mériter pas s’acheter”, s’est justifié Jack Dorsey dans une longue série de tweet. Cette décision marque un tournant dans la stratégie de Twitter qui souhaite réduire l’impact de l’argent et de la publicité sur la campagne via sa plateforme : “Payer pour avoir de l’audience supprime ce choix et impose aux gens des messages politiques parfaitement optimisés et ciblés. Nous estimons que cette décision ne doit pas être polluée par l’argent”.

Une stratégie qui va à l’encontre de celle de Facebook et de son président Mark Zuckerberg. En effet, au nom de la liberté d’expression, Facebook défend tous les messages politiques. Un choix que Jack Dorsey a notamment critiqué : “Pour nous ce n’est pas crédible de dire : “Nous travaillons dur pour empêcher les gens de contourner les règles de nos systèmes pour diffuser des informations fausses mais si quelqu’un nous paye pour forcer les gens à voir leur publicité politique… alors ils peuvent dire ce qu’ils veulent !”

Rubriques

Médias