TPMP : des intermittents mal payés

Dans son édition du mercredi 30 janvier, Le Canard Enchaîné révèle que les intermittents embauchés par Cyril Hanouna ont vu leurs salaires lourdement amputés depuis le 1er janvier dernier, alors même que le présentateur s'est érigé en soutien médiatique du mouvement des gilets jaunes. 

"Depuis le 1er janvier, le montant de la paie des intermittents du spectacle - dont Canal use et abuse pour ses chaînes - a subitement dégringolé", affirme Le Canard Enchaîné ce mercredi. 

Des CDD renouvelés à répétition, payés jusqu'à 30 % en moins

Ces employés techniques, dont plusieurs travaillent pour les émissions Balance ton poste et Touche pas à mon poste, présentées par Cyril Hanouna, sont employés par le biais de CDD sans cesse renouvelés, appelés également CDDU. Selon les informations obtenues par le journal, ces intermittents "ont perdu jusqu'à 30 % de leur cachet journalier". Un pourcentage qui selon les métiers (cadreur, ingénieur du son, script, titreur, chef électricien...) représente jusqu'à 100 euros en moins par jour. 

Une diminution des salaires et donc des pouvoirs d'achat qui ne s'accorde pas avec le soutien affiché, dès le début de la mobilisation, par Cyril Hanouna aux gilets jaunes. L'animateur a en effet invité à plusieurs reprises sur le plateau de TPMP des membres du mouvement, allant même jusqu'à proposer de faire office de porte-parole de leurs revendications, avant de se raviser. 

Plus récemment, Cyril Hanouna a fait le choix de tenir un numéro spécial de Balance ton post, en compagnie de Marlène Schiappa, dédié au grand débat national. Une émission coprésentée par la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes, présentée comme un "échange citoyen". 

Rubriques

Médias