TikTok accusé de fraude

Une étudiante de l’université de Palo Alto en Californie accuse l’application « TikTok » de transférer des données en Chine.

Ce mercredi, Misty Hong a déposé une plainte auprès d’une cour fédérale californienne. Elle accuse la célèbre entreprise chinoise d’avoir récupéré un grand nombre de données sur ses utilisateurs et de les avoir stocker en Chine.

Elle soutient sa plainte consultée par l’AFP et déclare : “TikTok aspire clandestinement de vastes quantités de données privées et les transfère sur des serveurs en Chine” selon les informations révélées par le site « The daily Beast ». L’application a été téléchargée environ un milliard de fois dans le monde. Ce qui pourrait représenter un nombre de données énormes sur les utilisateurs : “Ces données peuvent servir à identifier les utilisateurs aux Etats-Unis, à savoir où ils se trouvent et ce qu’ils font, maintenant et à l’avenir”, continue l’étudiante.

Une feintise qui pourrait coûter cher à la firme

En février 2019, l’application TikTok avait déjà fait parler d’elle. L’entreprise a été condamnée aux Etats-Unis pour avoir illégalement collecté les données d’enfants âgés de moins de 13 ans. Aujourd’hui l’entreprise est de nouveau épinglée car l’étudiante a déposé une plainte au nom de 110 millions utilisateurs américains ayant téléchargé TikTok.

Selon une source anonyme du New York Times, le gouvernement américain possède des preuves que l’application envoie des données en Chine. Misty Hong assure que l’application a récupéré ses données sans son consentement, des vidéos qu’elle avait créés mais qu’elle n’avait pas partagées en ligne.

Rubriques

Médias