Obsédé, il la harcèle sur Facebook

Alors que Margaux, 24 ans, se trouvait sur un site de rencontres, l'expérience a vite tourné au cauchemar lorsque l'un de ses prétendants s'est mis à la harceler.

"Il me contactait tous les jours"

Alors qu'il y a près d'un an, Margaux venait de se séparer de son copain, la jeune femme a décidé de se créer un profil sur un site de rencontres. L'un des inscrits l'a alors repérée, et l'a directement contactée via son profil Facebook.

Après une première rencontre, la jeune femme a décidé de ne pas donner suite à leur relation. Cependant, le trentenaire n'a pas accepté ce refus et s'est mis à la harceler : "Il a commencé à m’envoyer des messages régulièrement sur Facebook et par SMS. Je ne sais pas comment il a eu mon numéro vu que je ne lui ai jamais donné. Il a peut-être réussi à le trouver en récupérant mon CV sur un site de recherche d’emploi. Il faut être tordu, mais c’est possible qu’il ait fait comme ça. Il me contactait tous les jours, je recevais un message le matin et un message le soir, comme si quelque chose était possible entre nous", témoigne la victime. 

"Encore aujourd'hui, je reçois régulièrement un SMS"

Malgré le fait que la jeune femme ait bloqué son harceleur sur Facebook et par SMS, ce dernier continue à trouver des moyens de la contacter, et lui écrit encore un an après : "Encore aujourd’hui, je reçois régulièrement un SMS, une fois par mois ou une fois tous les deux mois. « Salut, Margaux ». Ce n’est pas signé, mais je ne connais pas ces numéros et si c’était quelqu’un que je connaissais et qui avait quelque chose à me dire, il développerait." 

Margaux n'a cependant pas osé contacter la police, et s'inquiète pour le futur : "Je n’ai pas envie de me dire toute ma vie : "Ce mec va peut-être me contacter"". Malheureusement, le cyberharcèlement est courant, et chaque internaute est appelé à redoubler de vigilance sur les réseaux sociaux et les sites de rencontres. 

Rubriques

Médias