Menacé de mort à cause de Rachid Nekkaz

L'élu de droite et chroniqueur dans l'émission de Thierry Ardisson, Pierre Liscia, est menacé de mort après un vif échange avec l'homme politique et homme d'affaires algérien, Rachid Nekkaz. 

"Moi, je ne vous serre pas la main". C'est ainsi que s'est conclu le vif échange dans Les Terriens du dimanche entre Pierre Liscia, élu de droite dans le 18e arrondissement de Paris et Rachid Nekkaz, homme d'affaires et élu algérien. Une rencontre qui avait lieu ce dimanche 10 mars, alors que l'équipe de Thierry Ardisson évoquait le soulèvement populaire des Algériens contre un cinquième mandat d'Abdelaziz Bouteflika. 

Rachid Nekkaz, invité en tant que candidat à la présidentielle algérienne (bien que sa candidature soit soumise à controverse), ne faisait pas l'unanimité parmi les chroniqueurs et notamment auprès de Pierre Liscia, particulièrement remonté contre l'homme d'affaires, connu pour payer les amendes des femmes verbalisées en France pour port du voile intégral, alors même qu'il se revendique comme un "musulman laïc". 

"Vous incitez les hommes à imposer le port de la burqa à des femmes qui ne le veulent certainement pas. Monsieur, je ne vous ai pas serré la main, ça ne vous aura pas échappé. Je crois très sincèrement que vous avez préféré la cravate à la barbe, il me semble que vous êtes un islamiste, bon teint certes, mais un islamiste", lâche alors l'ex-candidat à la présidentielle française en 2007. 

"Vous cautionnez toutes les dérives de l'islamisme radical en France, vous les incitez. Vous êtes un proche ami de Tariq Ramadan, vous avez d'ailleurs manifesté pour sa libération. Vous vous targuez d'être proche des milieux islamistes et de pouvoir leur parler. Moi, je ne vous serre pas la main. Je pense que si vous êtes l'alternative à Bouteflika en Algérie, je suis très inquiet pour eux", dénonce encore Pierre Liscia face à Rachid Nekkaz, qui a préféré ignorer ces attaques en n'y répondant pas. "Vous ne m'avez pas serré la main et donc je ne vous répondrai pas", a-t-il simplement fait savoir. 

Depuis cette séquence, Pierre Liscia est victime de menaces de mort, comme l'a révélé lundi 11 mars Stéphane Simon, producteur de l'émission et associé de Thierry Ardisson. Le producteur des Terriens du Dimanche a fait savoir qu'il soutenait l'élu et chroniqueur et de manière plus large, la liberté d'expression. 

Rubriques

Médias