Médias américains vs Google et Facebook

Le 26 mars, la directive européenne sur le droit d’auteur a été adoptée. Mais qu’en est-il de l’autre côté de l’Atlantique ? Les médias américains font pression sur les grands Google et Facebook pour qu’ils partagent les revenus publicitaires liés à leurs articles.

Si la directive européenne sur le droit d’auteur a été adoptée en Europe, il y a encore du travail aux États-Unis, où Google et Facebook utilisent des articles de médias et génèrent des revenus publicitaires qui leur reviennent intégralement. Mardi 11 juin, certains représentants de l’industrie des médias sont écoutés par la commission des lois antitrust de la Chambre des représentants. Ils visent l’obtention d’une dérogation au droit de la concurrence afin qu’ils puissent négocier collectivement le partage des recettes, mais aussi la visibilité des articles et le contrôle sur les données relatives à l’audience.

Selon une étude de la NMA (News Media Alliance), Google aurait gagné en 2018 4,7 milliards de dollars de revenus publicitaires générés par les articles de médias, diffusés sur Google Actualités ou sur son moteur de recherche. David Chavern, président de la NMA, s’indigne : “Les éditeurs ont besoin de continuer à investir dans un journalisme de qualité, et ils ne peuvent pas le faire si les plates-formes prennent [les contenus] qu’elles veulent sans payer pour ça”.

Rubriques

Médias