Luc Besson : tyrannique avec son assistante

Depuis quelques années et notamment l’affaire Weinstein, le monde du cinéma est en plein tourment. Parmi les affaires qui ressortent, Luc Besson est accusé d’avoir eu des comportements particulièrement déplacés. Cette fois-ci, c’est son ancienne assistante qui témoigne.

Il y a quelques jours, on apprenait que l’ex-assistante du réalisateur Luc Besson portait plainte pour licenciement abusif. Une plainte qu’elle justifie par le comportement tyrannique du cinéaste : “C’est quelqu’un qui ne me parlait pas, qui ne m’aimait pas. J’étais devenue pour lui comme le Siri d’Apple, son esclave”.

Dès l’entretien, le travail avec Luc Besson s’avérait compliqué, comme Sophie F. raconte : “Lors du premier entretien, il m’a fait attendre quatre heures. J’aurais dû partir”. Elle est finalement restée et a été embauchée. Un choix qu’elle regrette puisqu’elle était devenue plus que son assistante. Elle devait être à ses côtés en permanence et gérer sa vie : “Rendez-vous chez le médecin de ses enfants, les réservations de restaurants avec ses copains et les voyages pour lui et son épouse”.

Alors qu’elle avait demandé de partir trois jours pour une “urgence familiale”, Luc Besson aurait refusé sa demande à deux reprises. Suite à cet épisode, Sophie F. a fait part de son épuisement physique et moral à un médecin qui l’a jugée inapte au travail. C’est à ce moment que le réalisateur “a pris la décision de la licencier pour faute grave”. Pour ces faits, Besson risque jusqu’à 10 mois de prison.

Rubriques

Médias