Le patron de Corse-Matin en garde à vue

Antony Perrino, actuel directeur général de Corse-Matin, est mêlé à une affaire impliquant un membre présumé de la bande criminelle dite du "Petit Bar". 

Antony Perrino, ex-PDG et actuel directeur général de Corse-Matin, également connu pour ses activités d'entrepreneur immobilier, a été placé en garde à vue ce mercredi pour "abus de biens sociaux". Une garde à vue ordonnée dans le cadre d'une enquête concernant la bande criminelle du "Petit Bar" et notamment d'un lien entre le directeur de Corse-Matin et un membre présumé de cette bande.

Un train de vie élevé et de nombreux paiements en espèces

"Cela concerne les liens d'Antony Perrino avec le "Petit Bar". Il s'agit de la location à Pascal Porri et à son épouse d'un appartement de 200 mètres carrés dans la résidence Albert 1er pour un loyer très largement inférieur au marché" par "Antony Perrino en sa qualité de gérant d'une SARL de commerce immobilier", a fait savoir à la presse régionale le procureur de la République d'Ajaccio, Eric Bouillard. 

L'appartement loué se situe au dernier étage d'un immeuble d'Ajaccio, construit par le groupe immobilier d'Antony Perrino. "Par ailleurs, Pascal Porri et Valérie Mouren sont entendus sur leur train de vie et notamment de nombreux paiements en espèce", apprend-on également de la part d'Eric Bouillard. 

Rubriques

Médias