La parka de Raphaël Glucksmann

Alors que sort en kiosque ce mercredi 6 février le nouveau numéro des Inrocks, la Une du magazine fait déjà polémique...

La couverture des Inrocks du 6 février attire déjà les critiques. Le magazine, qui consacre dans son nouveau numéro une enquête sur Raphaël Glucksmann, a gommé de la photo principale le logo de sa parka. Ce cliché de l'essayiste, choisi comme Une, montre l'intellectuel qui entend fédérer la gauche doudoune noire sur le dos et mégaphone bleu et blanc à la main. Une photo capturée devant l'Elysée Montmartre à Paris, avant un meeting du mouvement Place publique, que soutient entre autres Raphaël Glucksmann.

Une photo similaire a été postée sur Twitter par la journaliste de l'AFP Stéphanie Lerouge, le soir même de cette manifestation, lorsqu'un article du Figaro soulignait pour sa part que l'essayiste portait une parka de la marque Canada Goose, reconnaissable grâce à son logo. 

Ce mardi, alors que Les Inrocks venaient de dévoiler leur Une, le directeur adjoint de la rédaction de Valeurs Actuelles a fait remarquer que le magazine avait fait le choix d'effacer ce logo de la photo. D'autres internautes ont de suite renchéri en accusant Les Inrocks d'avoir volontairement effacé cet écusson, la marque de luxe Canada Goose commercialisant cette parka à des prix avoisinant les 1 000 euros et étant par ailleurs accusée de cruauté envers les animaux par plusieurs associations. 

Le soir du meeting, Raphaël Glucksmann avait déjà essuyé des critiques sur les réseaux sociaux pour être apparu vêtu de cette parka de luxe "valant un SMIC", se faisant qualifier ainsi de "symbole de la gauche caviar". 

Pour David Doucet, rédacteur en chef des Inrocks, ce choix d'effacer le logo de la parka de l'intellectuel est avant tout dû à une volonté de lisibilité des titres de la couverture : "Comme dans beaucoup de photos de couv', l'image a été épurée (disparition de personnes dans le fond, journal dans sa poche etc) pour écrire le titre et les accroches", s'est-il justifié tout en assurant qu'il "ignorait la polémique autour de sa parka" et que le logo était d'ailleurs toujours "présent dans les pages intérieures" du magazine. 

Rubriques

Médias