Inégalité homme-femme dans les médias

Une étude menée par l’INA a mis en évidence le fait que le temps de parole des femmes dans les médias est deux fois moins important que celui des hommes.

Depuis quelques années, différentes mesures sont prises pour tenter de réduire les inégalités homme-femme. Malgré tout, on note que l’équilibre est encore loin d’être atteint. Selon une étude réalisée par l’INA, les femmes n’ont que 30% du temps de parole dans les médias (télé et radio confondues).

Cette enquête de grande ampleur a été réalisée grâce à un logiciel d’analyse acoustique. Ainsi, sur plus de 700 000 heures de programmes depuis 2001 pour la radio et 2010 pour la télévision, les journalistes et intervenantes ont parlé deux fois moins que les hommes : 32,7% à la télévision et 31,2% à la radio.

Plus précisément, ce sont les chaînes Teva et Chérie 25 où le temps de parole des femmes est le plus important. A l’inverse, les chaînes sportives Eurosport et L’Equipe sont celles où ce temps est le plus faible. Malgré ces inégalités encore bien présentes, une certaine tendance à l’équilibre est perceptible selon David Doukhan, l’auteur de l’étude.

Rubriques

Médias