Gilets Jaunes des journalistes portent plainte

Ce samedi, plusieurs journaliste ont porté plainte contre le mouvement des gilets jaunes pour "tentative d'agression en réunion" et "violences aggravées". 

Samedi 24 novembre, trois journalistes de C-News et BFM-TV ont porté plainte pour "tentative d'agression en réunion" et "violences aggravées". Les faits se sont déroulés sur la place du Capitole à Toulouse, où se terminait alors l'une des manifestations des gilets jaunes.

« Je suivais la manifestation au Capitole et je me suis fait courser", rapporte ainsi à l'AFP Jean-Wilfrid Forquès, journaliste à BFM-TV. Ce dernier a déposé plainte, ainsi que son collègue Maxime Sounillac, reporter d'images, pour "tentative d'agression en réunion". Le premier journaliste, âgé de 53 ans, a dû courir pour échapper à plusieurs gilets jaunes lancés à ses trousses. Il était alors accompagné de deux agents de sécurité qui l'accompagnent depuis maintenant une semaine, lorsqu'il est amené à couvrir les manifestations des gilets jaunes. « C'est un véritable lynchage, et la cible c'était BFMTV », a-t-il assuré. « Ça a dégénéré dès qu'ils ont vu BFMTV sur le terrain ». 

Le journaliste de C-News Jean-Luc Thomas rapporte pour sa part avoir subi l'assaut de plusieurs dizaines de manifestants, qui scandaient tous "journalistes collabos !". Il se trouvait alors avec cinq ou six autres journalistes. « Au même moment, plusieurs personnes ont commencé à me donner des coups de pied et me pousser afin de me faire chuter », peut-on lire dans le procès-verbal dressé par la police. Jean-Luc Thomas a rapporté à l'AFP avoir fait l'objet de crachats de la part des manifestants, avoir reçu des coups de pied, mais aussi une bouteille d'eau lancée en plein visage, avant d'être "coursé" par plusieurs d'entre eux dans une ruelle adjacente. 

Yves Garrec, l'un des responsables du mouvement des gilets jaunes en Haute-Garonne, avait pourtant appelé par mail, dès vendredi soir, au respect des journalistes présents pour « faire leur job » et sans lesquels « nous n'existerions pas médiatiquement ». 

Rubriques

Médias