France 3 et Le Monde violent le secret d'instruction

France 3 et le quotidien Le Monde ont révélé des éléments d'investigation concernant l'attentat de Strasbourg, le 11 décembre dernier. 

Lundi dernier, France 3 révélait dans son journal du "19/20" que le terroriste Chérif Chekatt avait "prémédité" son acte terroriste à Strasbourg, le 11 décembre dernier. Une information également partagée par Le Monde, ainsi que de nombreux autres éléments d'investigations mis à jour par l'enquête de la police. 

Des éléments qui n'auraient pas dû être divulgués à la presse et qui ont conduit le parquet de Paris à ouvrir une enquête, ce mardi, pour "violation du secret de l'instruction" et "recel de violation du secret de l'instruction".

Le 11 décembre dernier, Chérif Chekatt était passé à l'acte dans le centre-ville de Strasbourg, tuant cinq personnes et blessant onze autres victimes avec un revolver et un couteau. Après deux jours de chasse à l'homme, l'assaillant, délinquant multirécidiviste, avait été abattu par les forces de l'ordre dans le sud de la ville. Une clé USB avait été retrouvée sur lui, celle-ci contenait une vidéo dans laquelle il prêtait allégeance à l'Etat Islamique. 

Le Monde et France 3 relataient que le terroriste avait confié à sa mère "son intention de mourir", mais que cette dernière ne l'aurait pas pris au sérieux. La veille de l'attentat, le tueur avait d'ailleurs dormi chez elle, échappant ainsi à une tentative d'interpellation à son domicile le matin de son passage à l'acte, dans le cadre d'une affaire distincte. Selon Le Monde, cette interpellation ratée peut être considérée comme l'élément déclencheur des meurtres commis le soir même. 

Rubriques

Médias