France 2 contrainte par la justice

Suite à l’organisation d’un débat par France 2 en vue des élections européennes, la justice a imposé à la chaîne d’inviter Benoît Hamon, Florian Philippot et François Asselineau. Une décision que la justice à prise, considérant que de ne pas les inviter représenterait une remise en cause du pluralisme.

A l’origine, le débat organisé le 4 avril devait être composé des principaux leaders pour les élections européennes : Manon Aubry (LFI), Jordan Bardella (RN), François-Xavier Bellamy (LR), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Raphaël Glucksmann (liste commune Place publique-PS), Yannick Jadot (EELV) et Nathalie Loiseau (LREM), Ian Brossat (PCF) et Jean-Christophe Lagarde (UDI).

Suite à leur absence, les trois représentants politiques ont donc contesté la décision en référé-liberté. Le tribunal a donc tranché : “Les décisions de ne pas inviter ces trois candidats au débat du 4 avril sont susceptibles de porter une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté fondamentale que constitue le respect du principe du caractère pluraliste de l’expression des courants de pensée et d’opinion.”

Grâce à cette décision, Hamon, Philippot et Asselineau pourront donc se mêler au débat d’idées afin de représenter leur courant de pensée. Un débat qui s’annonce particulièrement mouvementé du fait du nombre important de candidats qui seront présents.

Rubriques

Médias