Facebook Nouvelle faille de sécurité

Facebook, qui a déjà dû faire face tant bien que mal à l'affaire Cambridge Analytica et d'autres scandales moins importants mais tout aussi embarrassants, se retrouve de nouveau dans la tourmente. En cause, une nouvelle faille de sécurité aux conséquences problématiques...

La nouvelle faille de sécurité de Facebook a été découverte par Andrea Downing, modératrice d'un groupe d'entraide de personnes qui ont toutes en commun de fortes potentialités de développer un cancer du sein. Elle a ainsi découvert qu'une extension pour le moteur de recherche Google Chrome, nommée Grouply.io, permettait d'extraire des informations confidentielles relatives aux membres du groupe, telles que leur nom, leur adresse personnelle, leur email ou encore le nom de leur employeur. 

Une faille de sécurité grave au regard de la vie privée, susceptible d'entraîner de lourdes répercussions pour la situation personnelle des membres du groupe. En effet, les assureurs américains peuvent avoir accès aux listing des personnes "à risque" et ainsi refuser de les assurer ou bien leur proposer une couverture plus coûteuse après avoir eu accès à ces informations confidentielles. 

Pour sa part, Facebook qui assure avoir colmaté la faille de sécurité et obtenu le retrait de l'extension en question après une mise en demeure, affirme que la faille en question n'était en rien liée à l'histoire particulière des membres du groupe et qu'aucun assureur n'y a eu accès...

Rubriques

Médias