Facebook "ne vend pas les données personnelles"

Dans une tribune publiée dans la presse, le fondateur de Facebook a défendu la politique du réseau social en matière de données personnelles. 

Ce jeudi, Mark Zuckerberg a de nouveau assuré que Facebook n'avait pas recours à la vente des données personnelles de ses utilisateurs. Une énième prise de parole destinée à répondre aux nombreuses critiques en ce sens, adressées de manière récurrente au réseau social. 

« Ces derniers temps, beaucoup de questions ont émergé autour de notre modèle économique, c’est pourquoi je souhaite clarifier la manière dont nous fonctionnons », déclare le patron de Facebook dans une tribune publiée hier soir par le Wall Street Journal, Le Monde et plusieurs autres médias européens. 

« Nous ne vendons pas les données des gens, contrairement à ce qui est souvent rapporté »

Mark Zuckerberg explique également que la publicité, qui est la base du modèle économique de Facebook, permet de proposer gratuitement ce réseau social en le finançant. Selon le jeune fondateur, les données personnelles des utilisateurs sont collectées de manière à pouvoir proposer aux internautes des publicités ciblées. 

« Les gens nous disent que s’ils doivent voir des publicités, celles-ci doivent être pertinentes pour eux. Pour cela, nous devons comprendre leurs centres d’intérêt », explique-t-il dans cette même tribune. Pour autant, assure Mark Zuckerberg, « nous ne vendons pas les données des gens, contrairement à ce qui est souvent rapporté ». 

Rubriques

Médias