Facebook contre la manipulation iranienne

Le réseau social a mis fin à une vaste campagne de manipulation iranienne et supprimant 783 pages, comptes et groupes qui diffusaient la position officielle de l'Iran sur des sujets sensibles. 

Jeudi 31 janvier, Facebook a annoncé avoir mis un terme à une vaste campagne de manipulation sur son réseau social, orchestrée à partir de l'Iran et dirigée à l'encontre de nombreux pays, dont la France. 

Facebook a ainsi indiqué avoir procédé à la suppression de 783 pages, comptes et groupes reproduisant la position officielle de l'Iran dans les pays visés, sur des sujets sensibles tels que le conflit israélo-palestinien ou bien le Yémen et sous couvert de pages se réclamant comme locales. 

"Bien que les gens qui sont derrière ces activités aient essayé de cacher leur identité, une vérification manuelle nous a permis de lier ces comptes à l'Iran", a précisé Facebook. 

Des activités manipulatrices, détectées dans 26 pays comptant une importante population musulmane

Ce type d'activités a été détecté dans 26 pays qui comportent une importante communauté musulmane. Près de deux millions de comptes suivaient au moins l'une des pages concernées, 1 600 comptes participaient à l'un des groupes et plus de 254 000 comptes suivaient l'un des comptes Instagram. 

Suite aux critiques virulentes que lui a values son manque de réactivité face à l'ingérence russe en faveur de Trump lors de la campagne électorale de 2016, Facebook a étoffé ses équipes en charge de supprimer de la plateforme ce type de comportement. 

Rubriques

Médias