Deux journalistes de Reuters libérés

Incarcérés dans la prison d’Insein à Rangoun, les deux journalistes de l’agence de presse Reuters ont été libérés ce mardi 7 mai. Après plus de 500 jours de détention, les deux journalistes ont bénéficié d’une amnistie accordée par le président birman.

C’est au nom de “l’intérêt national sur le long terme” que les deux journalistes, Wa Lone et Kyaw Soe Oo, ont été libérés a déclaré le porte-parole du gouvernement. En septembre dernier, et après avoir passé déjà 9 mois en détention, les deux hommes avaient été condamnés à sept ans d’emprisonnement pour “violation de secrets d’Etat”.

Les deux journalistes avaient été arrêtés en décembre 2017 en Birmanie. A l’époque, ils enquêtaient sur des exécutions de paysans rohingya par des soldats birmans. Suite à cette enquête, la police birmane avait élaboré un “piège” afin de justifier leur arrestation.

Le mois dernier, les deux journalistes ont été récompensés par le prestigieux prix Pulitzer pour leur enquête en Birmanie. Une récompense qui a pu peser dans la décision de leur accorder l’amnistie. Aujourd’hui, la Birmanie est censée être démocratisée, néanmoins les lois permettent encore de brider la liberté d’expression et de la presse.

Rubriques

Injustices