Cet afficheur va vraiment avoir des ennuis...

En juillet, il était à l’origine d’une affiche d’Emmanuel Macron grimé en Hitler sur différents panneaux dans la ville de Toulon. Le président de la République a porté plainte. Aujourd’hui, l’auteur ; Michel-Ange Flori afficheur varois propriétaire de 400 panneaux entre Bandol et Hyères récidive. Cette fois, l’affiche est visible à Toulon. Sur celle-ci, deux enfants de dos se tenant la main et portant un cartable sont visibles avec en légende : « Macron n’a pas d’enfants, il veut piquer les nôtres ». Cet habitant d’Ollioules fait référence à la campagne de vaccination ouverte aux adolescents de 12 à 17 ans. Le 12 août dernier, il avait osé comparer Emmanuel Macron au Maréchal Pétain. Le préfet du Var avait réagi en considérant ces affiches comme « Une insulte à l’histoire et à la mémoire des victimes de cette période tragique ». Si par le passé, cet homme a déjà été condamné pour de tels faits, il est évident que les réactions et le buzz que ces affiches suscitent lui donnent des ailes. En tout cas, jusqu’au tribunal…

Rubriques

Médias