Marc Francelet, un ancien journaliste reconverti dans les affaires… On hallucine...

Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les deux journalistes d’investigation du Monde ont encore réussi un bon coup avec leur interview exclusive publiée le 26 juillet dernier. Ces chantres de la morale et de l’éthique ont pourtant été un peu légers dans la manière dont ils ont obtenu celle-ci.

Malgré un « L’entretien que nous n’avons pas fait relire.. », ce qui prouve l’indépendance de ces deux Dupont et Dupond, ils écrivent ensuite que cet entretien « s’est déroulé au domicile de Marc Francelet, un ancien journaliste reconverti dans les affaires, qui se présente comme communicant ». 

Marc Francelet, un ancien journaliste reconverti dans les affaires…On hallucine. 

Comment Davet et Lhomme n’écrivent pas qui est ce monsieur ? Un deal, un oubli ou simplement une véritable escroquerie intellectuelle !

Marc Francelet, 71 ans, a commencé à se distinguer dans les années 60-70 comme « attaché de presse » des frères Zemmour, des gangsters qui régnaient alors sur le proxénétisme, le racket et les boîtes de nuit de Paris. Depuis Francelet a battu des records de visites à la brigade financière, pour y être entendu sur des multitudes d’affaires : vol avec violences, extorsion, port d’armes illégal, recel de tableaux volés, escroquerie, abus de biens sociaux, trafic d’influence, blanchiment, contrefaçon de chèques, menace de mort réitérés…Il s’en est toujours pas mal tiré avec quelques séjours assez courts par la case prison et quelques condamnations dont une pour escroquerie à l’assurance-Chômage.

Marc Francelet

Dans ce même article, nos deux compères écrivent qu’en fin de journée, « est apparue Michèle Marchand, figure de la presse people et très proche du couple Macron ».

Un hasard !

Michèle Marchand, alias Mimi dans le milieu, a le monopole des photos du couple présidentiel : une manne financière et un pouvoir sur l’ensemble des rédactions.

Michèle Marchand avec Brigitte Macron

Mimi chez Francelet. Deux amis de quarante ans ! Ou plutôt deux complices de quarante ans. Elle déclare d’ailleurs dans l’Express du 26 juillet « qu’elle s’est retrouvée chez Marc Francelet par hasard afin de lui déposer des clés d’une location de vacances à Biarritz ».

On en reste sans voix.

Davet et Lhomme ont fait un coup. Ils ont accepté de ne pas charger Benalla. Ce ne sont plus des journalistes mais de simples attachés de presse. Car la vraie question est de savoir comment est intervenu Marc Francelet et ce que ce Monsieur va réclamer pour son intervention. 

La preuve qu’Alexandre Benalla est pris en main à la demande de l’Elysée afin qu’il se taise !

emmanuel macron et alexandre benalla

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !