Adèle Haenel quitte les César

Durant la 45e cérémonie des César, Adèle Haenel a quitté la salle, éreintée par la récompense du meilleur réalisateur accordée à Roman Polanski.

Ce vendredi 28 février, l’actrice Adèle Haenel a quitté la salle où se déroulait la 45e cérémonie des César, indignée et furieuse après l’annonce du prix du meilleur réalisateur pour Roman Polanski. Elle a été suivie par Céline Sciamma et quelques autres personnes.

Dès le lendemain de la cérémonie, l’actrice s’est exprimée dans Mediapart : "Ils pensent défendre la liberté d’expression, en réalité ils défendent leur monopole de la parole, commente notamment la comédienne. Ce qu’ils ont fait hier soir, c’est nous renvoyer au silence, nous imposer l’obligation de nous taire. Ils ne veulent pas entendre nos récits. Et toute parole qui n’est pas issue de leurs rangs, qui ne va pas dans leur sens, est considérée comme ne devant pas exister". Cette dernière a également réagi aux critiques de puritanisme qui visent fréquemment les féministes : "Ils font de nous des réactionnaires et des puritain·es, mais ce n’est pas le souffle de liberté insufflé dans les années 1970 que nous critiquons, mais le fait que cette révolution n’a pas été totale, qu’elle a eu un aspect conservateur, que, pour partie, le pouvoir a été attribué aux mêmes personnes. Avec un nouveau système de légitimation. En fait, nous critiquons le manque de révolution".

Rubriques

Médias