13 journalistes de l’environnement tués en 10 ans

Depuis 10 ans, 13 journalistes qui enquêtaient sur l’environnement sont morts assassinés. L’investigation de sujets liés au climat deviendrait un métier très dangereux…

En 10 ans, au moins 13 journalistes d’investigation qui travaillaient sur des sujets relatifs à l’environnement ont été tués, aux quatre coins du monde. Ces 13 professionnels de l’information ont été tués au Panama, en Colombie, en Russie, en Thaïlande, en Birmanie, au Cambodge, en Indonésie, en Inde et aux Philippines. Par exemple, en Inde, les journalistes victimes investiguaient sur des activités minières illégales, mais aussi sur des affaires de corruption ou encore sur l’accès à l’eau et à la nourriture. Aux Philippines, il s’agissait notamment de sujets liés à la déforestation.

Bruce Shapiro, responsable d’un think tank sur le journalisme, a expliqué : “Les sujets environnementaux mettent au jour certains des plus importants abus de pouvoir au monde et [...] certaines des plus fortes concentrations de pouvoir”. Au-delà de ces meurtres de journalistes, 16 journalistes font l’objet d’une enquête aujourd’hui de par le monde. D’autres encore sont victimes d’intimidation, de harcèlement, ou pire, de violences. Les journalistes spécialistes des sujets environnementaux ne sont plus à l’abri.

Rubriques

Médias