Urgences : l'incroyable découverte des médecins

Pendant 17 jours, une patiente a sans le savoir vécu avec une plaquette d'aluminium coincée tout d'abord dans sa gorge, puis dans son oesophage...

L'article paru dans la revue médicale British Medical Journal est à peine croyable. Il révèle que pendant 17 jours, une Irlandaise du Nord a vécu avec une plaquette de médicaments coincée dans sa gorge, puis dans son oesophage. Victime de terribles douleurs, la quadragénaire s'est rendue quatre fois aux urgences sans que les médecins ne parviennent à découvrir l'origine du problème. 

Fin novembre, la malheureuse qui s'était réveillée en pleine nuit pour prendre un antidouleur avait par mégarde avalé la plaquette entière, en aluminium. Dès le lendemain matin, ayant très mal à l'oesophage, elle s'était alors rendue à l'hôpital où elle avait subi de nombreux examens, dont deux scanners. Pourtant, aucune anomalie n'avait été détectée. 

Renvoyée chez elle, la patiente avait continué à souffrir tant est si bien que 17 jours après l'ingestion de la plaquette, elle s'était de nouveau déplacée aux urgences, pour la quatrième fois. Les médecins de l'hôpital de Belfast ont alors décidé de pratiquer une endoscopie. Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu'ils découvrirent l'intrus, coincé en plein milieu de l'oesophage de la patiente. La plaquette a par la suite pu être retirée sans séquelle. 

L'Irlandaise a expliqué qu'elle ne comprenait pas ce qui avait bien pu se passer, qu'elle se souvenait simplement avoir pris un seul antidouleur au beau milieu de la nuit...

Rubriques

Insolite