Un rameur abandonné en altitude

Le membre des Royal commando de l’armée britannique était fatigué et a laissé son rameur à 4 362 mètres d’altitude, sur le Mont Blanc. Un acte qui a révolté un élu local, Jean-Marc Peillex.

Le Britannique a gravi le Mont Blanc avec son équipement de musculation. Cependant, alors qu’il fatiguait, il a décidé d’abandonner son rameur dans un abri de détresse, à plus de 4 300 mètres d’altitude, très loin d’imaginer les conséquences de son geste. Le maire de Saint-Gervais-les-Bains, Jean-Marc Peillex, a dénoncé son attitude, photos à l’appui. Le même week-end, un alpiniste allemand a fait monter son chien, qui est redescendu sain et sauf, à l’exception de ses “pattes ensanglantées”.

L’élu a alors décidé d’écrire une lettre ouverte au président Emmanuel Macron, à qui il demande de “faire écrire et voter sans délai la réglementation qui permette dès 2020 de sanctionner sévèrement tous les hurluberlus qui y contreviendraient et restaurer ainsi la paix au Mont-Blanc”. Sinon, celui-ci risque de devenir selon lui un “parc d’attraction national où chacun pourra admirer des otaries jonglant avec des ballons ou y tirer de beaux feux d’artifice”. Les autorités locales ont établi un arrêté en mai pour que toute personne faisant l’ascension du Mont-Blanc possède une réservation dans l’un des trois refuges officiels.

Rubriques

Insolite