Tout fout le camp 2

Il n’y a pas que les bars qui ferment à Paris ! Le nombre de sex-shops a lui aussi été divisé par deux en 20 ans, au point qu’il n’en reste aujourd’hui que 69 (un chiffre qui se retient), là où la seule rue St Denis en comptait 38 en 2003 ! Bien sûr, on a le droit de ne pas regretter ces petits commerces spécialisés mais notons que leur effacement correspond à l’explosion parallèle du nombre de salons de massage-sans-petit-slip-en-papier qui a lui été multiplié par 5 en dix ans !.

 

Rubriques

Insolite