The walking dead au bureau de vote

Une femme de 95 ans a voulu exercer son devoir de citoyenne dimanche dernier et voter aux élections européennes mais on lui a annoncé qu’elle était décédée depuis 2017...

C’est quelque chose qu’on se s’attend pas à entendre au cour de notre vie. A Nérac, dans le Lot-et-Garonne, c’est le maire de la ville qui a raconté sur sa page Facebook qu’une femme de 95 ans n’avait pas pu voter aux européennes car elle était considérée comme morte depuis décembre 2017.

Comme Nicolas Lacombe, le maire de Nérac, l’explique dans sa publication, une dame a été très étonnée de découvrir qu’elle n’était pas sur les listes électorales. Celle-ci, prenant la situation à la rigolade, a déclaré en rigolant “J’espère que je ne suis pas morte dans votre ordinateur !”. M. Lacombe a donc décidé de l’accompagner jusqu’à l’Hôtel de ville afin de vérifier sur l’ordinateur.

Le maire de Nérac a eu la lourde tâche de lui annoncer qu’elle était décédée le 14 décembre 2017. Heureusement pour lui, la nonagénaire a pris la situation avec beaucoup d’amusement et a dit : “Eh bien ils construiront l’Europe sans moi. Je ne pensais pas devoir m’inscrire à nouveau sur les listes électorales à 95 ans !”. La mairie va donc tout faire pour élucider ce non-décès.

Rubriques

Insolite