L'homme, âgé de 77 ans, a parcouru une trentaine de kilomètres enfermé dans la soute à bagages d'un bus avant d'être enfin libéré par la gendarmerie. 

S'il n'avait pas eu son téléphone portable avec lui pour prévenir sa fille, son voyage aurait pu être interminable. Le septuagénaire, monté à bord d'un autocar de la société Raï, à Koumac en Nouvelle-Calédonie, en est descendu 295 kilomètres plus tard, lors d'une halte dans le village de Boulouparis. Il voulait récupérer quelque chose dans son bagage qui se trouvait alors au fond de la soute du bus. Il s'engouffre donc complètement dans celle-ci pour arriver à attraper son sac. 

Le chauffeur qui n'aperçoit personne à proximité de la soute en déduit que tous les voyageurs ont regagné leurs places respectives et actionne alors la fermeture de la porte, à l'aide d'une commande qui se trouve sur son tableau de bord. "[Il] a dû se mettre à genoux dans la soute pour pouvoir attraper son sac qui était tout au fond. Heureusement qu'il avait son portable sur lui pour m'appeler. Mais impossible de prévenir par téléphone le chauffeur qui, conduite oblige, ne répondait pas", a expliqué sa fille à la chaîne de télévision NC la 1ère.

Ce n'est qu'au niveau de l'aéroport international, soit à une trentaine de kilomètres de Boulouparis, que les gendarmes ont finalement intercepté le bus, prévenus par la fille du passager. 

Le chauffeur de bus a été suspendu par le Syndicat mixte de transport interurbain (SMTI), qui exploite les bus Raï. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !