Séoul : l'extinction forcée des ordinateurs, une solution pour limiter les heures supplémentaires ?

En Corée du Sud, le gouvernement de la capitale réfléchit à une solution afin de réguler le nombre d'heures supplémentaires des employés. Un arrêt forcé de tous les ordinateurs pourrait être une  possibilité envisageable par la ville. 

Selon la BBC, le gouvernement de Séoul souhaiterait mettre fin à la "culture des heures supplémentaires de ses employés", encore trop ancrée dans le quotidien de ces derniers. Un arrêt complet des ordinateurs à un horaire précis serait envisageable. 

20h : arrêt net des ordinateurs 

En moyenne, selon 20 Minutes, les employés en Corée du Sud travaillent "2.739 heures par an, c’est 1.000 heures de plus que le reste des pays développés." Le gouvernement de la capitale du pays Séoul serait donc en pleine réflexion afin de faire moins travailler les salariés, et de leur permettre de se détacher de cette "culture des heures supplémentaires" dont ils sont si friands. La solution qui semble ainsi la plus réalisable serait de stopper radicalement tous les ordinateurs en fin de semaine à heure fixe, à savoir le vendredi soir à 20h pour commencer. 

Un arrêt progressif des heures supplémentaires

Cette nouvelle politique serait instaurée progressivement sur les lieux de travail : à partir du 30 mars, l'arrêt des ordinateurs sera fixé à partir de 20h, puis le mois prochain à 19h30 un vendredi sur deux, pour enfin être pleinement instauré au mois de mai. À partir de ce dernier mois, l'extinction des feux se fera tous les vendredis à 19h pile pour tous les fonctionnaires. 

Une loi a également été instaurée durant le mois de mars, selon laquelle le travail hebdomadaire en Corée du Sud passerait de 68h à 52h : on en connaît qui ne vont plus savoir quoi faire de leur temps ! 

Rubriques

Insolite