Pour décider en équipe, pensez en indépendant !

D’une personne à l’autre, et même entre deux moments différents chez la même personne, nos jugements varient de manière anormale et imprévisible :c’est le bruit.Mais, direz-vous sans doute, ce n’est pas si grave, car dans la vraie vie nous ne décidons pas seuls : la force du groupe ne nous protège-t-elle pas ? Réponse : ça dépend ! Pour le comprendre, imaginer différents jurys (simulés) qui délibèrent sur la même décision judiciaire. Résultat : loin d’atténuer le bruit, les groupes l’amplifient. Les décisions des jurys varient encore plus que les opinions de leurs membres. La discussion polarise les groupes et rend leurs verdicts plus extrêmes. En revanche, si l’on demande aux membres de chaque jury d’établir leur jugement de manière indépendante et qu’on en prend simplement la moyenne, le bruit est mécaniquement réduit : les moyennes des différents groupes sont plus proches. Moralité : avant de discuter, on devrait toujours s’assurer que les participants se sont forgé une opinion indépendante, notamment (1) qu’ils n’ont pas communiqué entre eux et (2) qu’ils ont écrit ce qu’ils pensent. Cela ne va pas de soi (pensez au déroulement d’une réunion de décision ordinaire…). Mais sans indépendance des jugements, il n’y a pas d’intelligence collective.

 

Rubriques

Insolite