Le loup qui voulait mourir parmi les hommes

Une habitante de Cerdagne, dans les Pyrénées-Orientales, a réussi à approcher un loup très malade. L'animal, qui s'est laissé faire, a été emmené chez cette femme pour y être soigné. Malheureusement, il a dû être euthanasié par les services vétérinaires au motif qu'il souffrait trop et ne pouvait être guéri...

Ce qui a commencé comme une belle histoire aurait pu bien se finir, malheureusement, le loup trop affaibli et en état de dénutrition n'a pas survécu. L'animal avait été approché par une habitante d'Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes dans les Pyrénées-Orientales, une commune se situant à une centaine de kilomètres de Perpignan, en Cerdagne. Cette dame, qui l'avait dans un premier temps photographié, a fini par le recueillir après avoir constaté qu'il se trouvait en grande souffrance. 

Le loup se laisse recueillir

Après l'avoir croisé à deux reprises au cours de ses promenades, l'habitante qui l'avait déjà approché derrière son objectif, est parvenue à caresser le loup, puis à l'emmener chez elle afin de la soigner. Elle a alors prévenu les services vétérinaires. Malheureusement, la belle histoire s'arrête là puisque les agents de l'Office National de Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), accompagnés d'un vétérinaire du Sdis, n'ont pu que constater l'état calamiteux dans lequel se trouvait l'animal. Celui-ci était cachectique, parasité et ne répondait plus aux stimuli. La préfecture des Pyrénées-Orientales a fait savoir que l'animal avait été euthanasié « sur ordre du vétérinaire ». 

La dépouille, confiée à l'ONCFS, va subir une autopsie au laboratoire départemental d'analyse afin de déterminer les causes exactes ayant entraîné la mort de l'animal (agents pathogènes, blessures dues à un tir, empoisonnement, etc). 

Rubriques

Insolite