L'infirmière obsédée par la mort

Une aide soignante employée dans une maison de retraite a été arrêtée pour avoir prétendument pris des photos de patients morts. Elle a confié à la police que les photos étaient pour son petit-ami qui aime “ce genre de chose”.

Une employée d’une maison de retraite en Pennsylvanie fait face à des accusations d’abus de cadavres après avoir photographié des résidents décédés. Selon la police, Stephanie Thomas âgée de 28 ans, une infirmière auxiliaire certifiée de l'établissement de soins infirmiers et de réadaptation Berks Heim à Leesport, a pris plusieurs photos de résidents après leur décès et les a envoyées à ses amis et collègues de travail. Fin septembre, le directeur de la structure a contacté la police après avoir reçu une lettre anonyme dénonçant les actions de Stéphanie.

Selon la police, elle a admis avoir envoyé les photos en disant à l'agent que c'était une erreur et qu'elle l'avait fait parce que son ex-petit ami "aimait ce genre de choses". La police a saisi le téléphone de la femme dans le cadre de l'enquête. Selon la plainte, en plus des photos des résidents décédés, ils ont trouvé de nombreuses photos d'animaux morts, y compris des crânes de cerf, des têtes de cerf décapitées, une image en ligne d'un crâne de chien, un petit requin embaumé, et une photo d'elle posant avec un crâne et des bois de cerf. Des témoins interrogés par la police ont dit que Stéphanie leur avait montré jusqu'à sept photos différentes de résidents décédés. Un témoin a dit qu’elle collectionne les "choses mortes" et a "une obsession de la mort".

Rubriques

Insolite