Japon: un drone musical pour empêcher les employés de faire des heures supplémentaires

Une entreprise compte proposer à la vente des drones spécialisés dans la chasse aux employés faisant des heures supplémentaires. 

Au Japon, la société Taisei pense avoir trouvé la solution pour empêcher les Japonais de faire trop d'heures supplémentaires. À l'aide d'un drone chantant, l'entreprise pense pouvoir déloger les employés de leur poste de travail. Avec "T-Frend", Norihito Kato, dirigeant de l'entreprise qui a développé une partie du logiciel, explique que les employés n'auront d'autres choix que de quitter les bureaux. "Vous ne pouvez pas travailler quand vous vous dites: 'le drone va bientôt arriver maintenant' et que vous entendez Auld Lang Syne (= "Ce n'est qu'un au revoir") en plus de ses vibrations", a-t-il déclaré.

Le Japon, un pays de travailleurs acharnés

Ce qui fait la grande force du Japon, c'est sa mentalité. Les Japonais considèrent que faire des heures supplémentaires n'est pas une corvée, mais au contraire une marque de "loyauté" et de "dévouement" envers la société dans laquelle ils travaillent. Le gouvernement essaye en vain de faire évoluer cette mentalité. 

Taisai compte commercialiser ses drones à un prix d'environ 3 .800 euros. L'appareil aura un parcours prédéfini et sera doté d'une caméra pour que la personne ayant acheté le drone puisse vérifier ce qu'il se passe à l'intérieur de son entreprise.

Rubriques

Insolite