Incroyable Talent : le candidat Dany rend hommage à une victime du Bataclan... qui n'existe pas

Dany Machado n'a pas grand-chose pour lui : sa plume est très limitée, son rap se mélange assez mal à la guitare acoustique et, surtout, il n'a aucune décence envers les victimes de l'attentat islamiste du 13 novembre 2015. Retour sur cette prestation qui a ému aux larmes le jury de La France a un incroyable talent, et gros plan sur l'escroquerie qui se cache derrière.

Jeudi 23 novembre, l'émission La France a un incroyable talent a accueilli sur son plateau un certain Dany Machado, 17 ans, rappeur et guitariste en herbe qui souhaite "rendre hommage à un ami (...) décédé il y a deux ans au Bataclan". Malgré une prestation de toute évidence mauvaise, la supposée sincérité de Dany s'est vue récompensé par les larmes de certains spectateurs et du jury lui-même.

Exactement comme il l'avait sans doute voulu, la séquence a fait le buzz et a circulé sur tous les zappings du lendemain... si bien que la chanson de ce petit malin est arrivée jusqu'aux oreilles d'Arthur Dénouveaux, président de l'association Life for Paris qui s'occupe des victimes et des familles des victimes du Bataclan. Après s'être intéressé à la "performance" de Dany Machado, Dénouveaux est formel : le jeune homme ment, son ami Alexandre n'a jamais existé. Une supercherie assez facile à déceler dans la mesure où les noms des victimes de l'attentat sont publics.

Le candidat du télécrochet, visiblement guère plus inspiré pour inventer des bobards que pour écrire des chansons, s'est grillé tout seul sur sa page Facebook en prétendant que son ami était mineur.

Commentaires de Dany

"Cela a commencé sur Facebook où, interpellé par beaucoup de personnes, il a donné des réponses peu crédibles", explique Arthur Dénouveaux, qui a adressé un courrier au CSA et à M6 pour demander "de faire la lumière sur ce choix éditorial".

"Sa première ligne de défense consistait à dire qu'il n'avait pas donné le vrai prénom - d'où l'absence d'un Alexandre. Quand on lui demandait pourquoi, il devenait de plus en plus flou, arguant que c'était un cas exceptionnel, que ledit 'Alexandre' était mineur... Sauf qu'il n'y a eu qu'une seule victime mineure lors de ces attentats, et son prénom, c'est Lola. Voyant qu'il s'emmêlait les pinceaux, il a supprimé tous les commentaires. Mais il y a eu des captures d'écran."

Communiqué de presse de l'association Life for Paris

Pour compléter ce témoignage d'Alexandre Dénouveaux, recueilli par nos confrères de L'Express, précisons que le jeune homme a également fini par supprimer sa page Facebook. Pour faire une telle bêtise, il faut du culot, mais il en faut encore plus pour l'assumer...

Rubriques

Insolite